Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juin 2019 4 27 /06 /juin /2019 22:57
Propulsé par HelloAsso
Propulsé par HelloAsso

 

 

 

Partager cet article

Repost0
25 juin 2019 2 25 /06 /juin /2019 22:40
Le mur de clôture construit en 2018 et financé par Cœur d'Afrique

Le mur de clôture construit en 2018 et financé par Cœur d'Afrique

En complément du projet de financement participatif en cours sur HelloAsso, vous pouvez ici consulter le devis pour la construction du nouveau bâtiment , ainsi que les photos et vidéos du Centre de Santé Humanitaire de Sédo ou vous rendre directement sur le site pour faire un don défiscalisé à 66%.

Cette opération vous plait? N'hésitez pas à partager avec vos amis, ou sur les réseaux sociaux...

https://www.helloasso.com/associations/c-ur-d-afrique/collectes/un-batiment-maternite-pour-le-centre-humanitaire-de-sedo-benin 

 

Devis bâtiment de 5 pièces 2.010.600F CFA soit 3067€

Devis bâtiment de 5 pièces 2.010.600F CFA soit 3067€

Partager cet article

Repost0
13 juin 2019 4 13 /06 /juin /2019 22:53

Partager cet article

Repost0
22 novembre 2018 4 22 /11 /novembre /2018 11:46

Augustin Opossi Notre cher et regretté Claude Runser en pleins soins dans une école de Boukombe. Ton souvenir reste dans nos cœurs😘😘😘😘

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost0
10 novembre 2018 6 10 /11 /novembre /2018 21:10

Voilà le 4x4 avec son nouveau moteur. Il va remplacer l'ancien Bibliobus hors d'usage, . Ici ils l'emmènent de nuit chez le Matelassier qui finit son travail lundi. Le véhicule ira à la peinture en fin de semaine prochaine.

Prochainement en tournée dans les écoles de brousse éloignées du centre de Boukombé (Atacora Bénin).

 

Partager cet article

Repost0
14 mars 2018 3 14 /03 /mars /2018 20:37
8 mars 2018 Journée des Droits de la Femme à Boukombé
8 mars 2018 Journée des Droits de la Femme à Boukombé
8 mars 2018 Journée des Droits de la Femme à Boukombé
8 mars 2018 Journée des Droits de la Femme à Boukombé

COEUR D'AFRIQUE est heureuse d'avoir soutenue financièrement l'organisation de cette manifestation:

L''Association Art culture Tourisme a fêté la journée mondiale des droits de la femme, au Tata Touristique KOUBETTI Victor, avec les filles des 10 collèges de la commune de Boukombé grâce à l'appui de ENABEL PASS SOUROU sur ''les grossesses en milieux scolaire ''
Parrain : Enabel / PASS SOUROU
Sponsors :
ONG Cœur d'Afrique
VIVE LA FILLE
VIVE LA FEMME
VIVE L'ÉCOLE
VIVE ENABEL et COEUR D'AFRIQUE
Pour que vive la Commune de Boukombé

Partager cet article

Repost0
14 mars 2018 3 14 /03 /mars /2018 20:17

Dans le cadre de l’amélioration des conditions d’étude des enfants parrainés par l’ONG les Mille Lucioles, Augustin  OPOSSI Président du CA a mis à la disposition des enfants, un important lot de livres au programme et en vigueur dans les collèges du Bénin ; il s’agit de près de 500 livres dont 276 au programme et 160 Romans répartis par classes de la 6ème en terminale.

Ce geste témoigne de la volonté de faire en sorte qu’aucun enfant parrainé par l’ONG n’échoue plus par manque de documents ou de livres.
Les mêmes livres seront disposés dans les rayons de la bibliothèque ; ainsi, ils pourront servir à tous les collégiens qui la fréquentent.

 

La composition de ces livres se résume comme suit :
Eveil P.C.T, de la 2nde en terminale ;
Gado S.P.C.T Terminale C.D.E ;
Maths ciam de la 6ème en Terminale ;
Maths ciam guide pédagogique Terminale S.E ;
Go for English de la 2nde en 1ère
Collection oxygène SVT ;
Maths, PCT 2nde en Terminale ;
Collection Etoiles Annales SVT de la 2nde en Terminale ;
Collection Label info Mathématique 2nde en 1ère.

Infiniment merci aux parrains et marraines des enfants, aux différents donateurs, Olympia et à Cœur d’Afrique pour leur soutien indéfectible.
Puissent les enfants de Boukombé utiliser ces livres à bon escient.

 

Partager cet article

Repost0
14 mars 2018 3 14 /03 /mars /2018 20:11

Rencontre d’écoute et d’échange individuel avec les enfants parrainées en particulier les filles comptant pour le troisième trimestre

Période du 02 Février au 02 Mars 2018
Cible : Toutes les filles adolescentes en pleine puberté ou qui ont noué des relations sentimentales avec les hommes.
Objectif : Conscientiser, sensibiliser, conseiller afin de rendre les enfants responsables des actes qu’ils posent et leur montrer la nécessité d’orienter leurs regards, vers l’avenir. Œuvrer activement pour zéro grossesse parmi les filles parrainées. Lutter contre la délinquance juvénile et la dépravation sexuelle (multi partenaire sexuel).
Stratégie: Pour y parvenir, il faut devenir leurs amis, frères, confidents. Assurer à la fille que tous ce qu’elle dira ; ne sera ni divulgué ni utilisé contre elle.
Raison de ces écoutes : Prévenir vaut mieux que guérir dit-on. Selon une publication de la direction départementale de l’enseignement secondaire de l’Atacora en date du 23 Jan 2018, déjà 90 cas de grossesses dans les collèges de l’Atacora après trois mois de cours. Pour le compte de l’année académique 2017-2018, le département de l’Atacora fait déjà un bilan inquiétant en matière de grossesses en milieux scolaire. Selon les informations fournies par la Direction Départementale de l’Enseignement Secondaire de l’Atacora, 90 cas de grossesses ont été enregistrés au bout du premier trimestre de l’année académique 2017-2018 dans les collèges d’enseignement général dudit département.

 


Dans les statistiques avancées, la commune de Matéri vient en tête avec 29 cas de grossesses enregistrées. A sa suite se retrouvent les communes de Natitingou, Kouandé, Péhunco, Tanguiéta, Kérou, Toucountouna, Boukoumbé et Cobly, qui ont à leur actif, des chiffres non moins importants. Trois catégories de personnes ont rivalisé d’ardeur pour mettre à l’actif de ces localités, ces différents chiffres. D’après les enquêtes menées par les responsables des écoles, les auteurs de ces grossesses seraient pour la plupart des élèves, des enseignants et des artisans.
Le phénomène prend de plus en plus d’ampleur au Bénin en générale et à Bsoukombé en particulier et il y a lieu de trouver des mécanismes efficaces pour l’éradiquer. Elles sont plusieurs, ces filles qui tombent enceinte en pleine année scolaire et mettent ainsi en péril leur cursus scolaire.
Selon un rapport des organisations de la société civile, plus de 80% des filles qui tombent enceinte en pleine année scolaire abandonnent les cours. Cet état de chose met en difficulté leur avenir et par ricochet, ne favorise pas le développement du Bénin en général et de Boukombé en particulier.
Difficultés rencontrées,
L’écoute et l’échange avec les jeunes pendant cette période n’a pas été sans difficultés, au nombre des desquelles nous pouvons citer:
- La timidité et/ou l’hypocrisie de certaines filles, nous ont empêchés d’avoir le maximum d’information afin de les aidés.
- La crainte pour d’autres filles qui pensent que nous sommes en connivence avec leur parrain et aux risques de voir le soutien de leur parrain arrêté, elles préfèrent ne pas s’extérioriser.
- Mauvaise interprétation de la méthode d’audition.

Conclusion :
Au terme de ces rencontres il est à retenir que les filles traversent une période de puberté, elles s’adonnent à des activités et pratiques dangereuses pour leur avenir. Elles ne se soucient pas de l’école ni de leur lendemain, d’autres sèche les cours pour aller en promenade. Certaines vivent seules, elles sont donc la proie facile des hommes.
Quelles stratégies faut-il mettre en place pour aider les jeunes à traverser cette période tumultueuse de leur vie sans se donner à la dépravation sexuelle et autre fléau connexe ? Vos suggestions et conseils sont attendus, à vos claviers.

 

 

Partager cet article

Repost0
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 21:31

Bonjour à tous,

Voilà un petit condensé de nos activités et de mon ressenti de notre séjour à Boukombé du 25 janvier au 15 février soit 3 semaines d'activités au sein de l'ONG "les 1000 Lucioles".

Prise en charge d'une classe de CE2 (35 élèves) dans l'école de Koucouangou le matin de 8h00 à 12h00 car l'après-midi l'enseignant devait impérativement rattraper les cours de la matinée. Il a été difficile, avec la mise en place du "nouveau programme" instauré par le nouveau gouvernement d'intégrer une école sans avoir recours aux autorités scolaires. Ce nouveau programme exige de la part des enseignants des objectifs précis avec des atteintes de résultats (pression) d'où une certaine crainte des directeurs à nous confier leurs élèves...

Le matin en binôme avec Sophie, nous avons principalement centré nos activités autour de l'alphabétisation et de la lecture; nous avons essayé plusieurs méthodes avant de trouver la plus adaptée afin que les élèves progressent, je ne cache pas ma satisfaction, la lecture au bout de 3 semaines est devenue plus fluide pour tous les élèves et je ne cache pas mon émotion quand le maitre a confirmé notre ressenti...

L'après-midi de 15h00 à 17h00, direction l'école de Koussoucouangou, toujours en binôme avec Sophie avec les mêmes caractéristiques décrites ci-dessus...

Le Bibliobus regroupe ses activités dans 3 écoles le mercredi après-midi, le samedi matin et samedi après-midi (2 journées seulement!!). Nous avons suivi les activités de Pascal et Abraham et nous avons été séduit par leur entrain et leur motivation afin d'être productifs dans leurs tâches; nous avons modestement donné quelques conseils afin d'améliorer l'efficacité au sein de leurs activités...

Deux jours par semaine nous semble peu, je suis allé voir avec Hervé les autorités scolaires afin que le bibliobus puisse avoir une fréquentation dans d'autres écoles, en particulier pendant la période scolaire, là aussi beaucoup de difficultés pour les convaincre des bienfaits du bibliobus toujours dû au "nouveau programme" et au respect du rythme scolaire. Cependant, à force d'argumenter, une note d'optimisme avec un accord verbal pour que le bibliobus puisse croître ses activités dans les écoles éloignées qui bénéficient de la cantine scolaire et donc la présence des enfants dans l'école entre 12h00 et 15h00. Une activité peut être envisagée dans ces horaires-là à condition que les autorités scolaires se rendent sur le terrain et jugent positivement de l'apport pédagogique du bibliobus. Bien sûr, au préalable, Augustin doit faire un courrier officiel pour mener à bien ce projet...

Les parrainages ont été une grande tâche, Sophie a abattu un travail considérable dans le domaine de la photo et la vidéo. Nous avons noté avec satisfaction et admiration le travail effectué par Hervé qui s'implique sans compter et je ne mâche pas mes mots car ce n'est pas simple de gérer seul tous ces parrainages (plus d'une centaine vaec Coeur d'Afrique et le groupe Olympia), d'être attentif à l'implication des enfants et à leurs obligations aussi (répétitorat) etc...Bravo Hervé.

Nous avons, bien sûr, mené d'autres activités d'ordre scolaire (travaux pratiques, arts plastiques) mais je voudrais citer un projet d'acquisition de lampes solaires au bénéfices des femmes menant des activités artisanales ONG UFEDEB.

En définitive, beaucoup de satisfaction dans ce qui a été fait, tout le monde s'est impliqué, les enfants, les adultes, ça a été un plaisir de partager toutes ces activités avec Sophie, Hervé, les uns et les autres...Merci Boukombé!

Philippe.

 

Partager cet article

Repost0
6 mars 2017 1 06 /03 /mars /2017 17:52

Partager cet article

Repost0